Consorzio Amo Castellina in Chianti

Mostra/Nascondi menu

Les origines de Castellina in Chianti remontent à l’époque étrusque : il est encore possible, de nos jours, de voir les vestiges de ce peuple, qui s’était établi dans la campagne de Castellina in Chianti depuis le Ve siècle av. J.-C. Il s’agit du Tumulus de Montecalvario et de la Nécropole du Poggino.                                                                                                         

Situé à mi-chemin entre Sienne et Florence, ce bourg a toujours été le théâtre, depuis le Moyen-âge, d’évènements historiques marquants : sa position stratégique lui permit de devenir une garnison de Florence, de faire partie de la Ligue du Chianti et de s’affirmer comme chef-lieu de l’un des Terzieri. Au cœur des luttes entre Sienne et Florence, le bourg fut fortifié d’un mur d’enceinte de forme hexagonale, que l’on peut encore voir à l’heure actuelle. La Communauté de Castellina in Chianti naquit lors de la disparition de la Ligue du Chianti. Ce passé glorieux exerce encore une fascination très forte.

 

La légende du Coq Noir (Gallo Nero) est liée au bourg de Castellina in Chianti : la République de Sienne et celle de Florence décidèrent d’organiser une course de cavaliers dont le départ serait donné par le chant d’un coq, dans le but de mettre fin aux luttes incessantes pour s’emparer de ce territoire. Les Siennois gavèrent un coq blanc pour qu’il chante plus fort, tandis que le choix des Florentins se porta sur un coq noir, qu’ils laissèrent à jeun. Affamé et épuisé, le coq noir chanta bien avant l’aube et très fort, au son de ce chant le cavalier florentin se mit en route jusqu’à la zone de Fonterutoli, à Castellina in Chianti.